Course Apocalypse


L'an dernier j'étais bénévole sur cette course et cette année j'ai décidé de passer de l'autre côté en étant coureuse. J'ai motivé Baptiste pour la faire avec moi car toute seule ce n'est pas drôle et il a dit oui. La course en soi n'est pas donné, comptez environ 50$ par personne voir plus si vous vous inscrivez à la dernière minute (un peu comme nous). Le ratio dollars par km est assez élevé mais ici toutes les courses sont chères de toute façon (la France et nos petites courses locales à 10€ pour 10km, ça manque). 
La course Apocalypse est organisée dans le cadre d'Halloween, une fête très célébrée ici, outre Atlantique et de nombreux évènements sont organisés à Montréal dont la course Apocalypse. Vous avez le choix entre deux parcours: un 5 ou un 10km, la différence de prix étant de 10$ entre les deux, nous avons opté pour le 10km. Il y a aussi un 1km pour les plus petits. Cette année était la seconde édition et elle était bien différente de la première, le thème étant "Sanatorium Zombiphobia" (des zombies dans des asiles, complètement fous). 

Credit photo : FOTOimage

Le t-shirt et le dossard




Nous sommes arrivés au Parc Jean Drapeau vers 18h45 et avons récupéré les dossards très sympathiques et le t-shirt technique que j'adore. On se déguise un petit peu histoire de jouer le jeu et nous voila devenus des licornes sauvages avec une corne sur la tête, le fil enroulé comme on peut dans le buff. Ils prévoyaient de la pluie mais heureusement on va passer à travers pour notre course. Il y a plusieurs vagues de départ et nous sommes dans la seconde. L'organisation nous passe de la musique assez entrainante pour nous booster et à 19h30 la première vague s'élance. Ensuite vient notre tour. 

Credit photo: FOTOimage

Nous longeons le bassin olympique de Montréal qui doit faire environ 1,5km puis croisons un espace ou ils diffusent la musique d'Edith Piaf et ou on voit des zombies assis dans des fauteuils roulants à hurler ou à se faire découper aussi. Il y en a même beaucoup au milieu de la route qui nous attendent. Ils nous suivent et nous courent après donc forcément on accélère puis on ralentit mais c'est super rigolo. On entends des groupes de filles crier comme si elles étaient en train de mourir et je suis là, accrochée au bras de mon amoureux à répéter "Baptiste, il me suit". Après cette première longue ligne droite, on fait demi tour et on fait la ligne droite dans l'autre sens. A nouveau 1,5km qui sont sans intérêts. On arrive au ravito au 4eme km et je bois puis on repart. A nouveau une longue ligne droite interminable mais cette fois-ci avec des zombies. J'ai chaud, je me suis beaucoup trop couverte donc j'enlève ma veste et le vent nous vient de face donc c'est parfait. Il fait assez noir, on y voit pas grand chose et la ligne droite est assez étroite donc pas moyen de contourner les zombies mais bien evidemment c'est fait exprès. 
Au bout de la ligne droite il y a un tunnel blanc (que je déconseille fortement de prendre aux personnes qui font de l'epilepsie). La lumière est saccadée et il y a une très grande personne qui nous attends avec des mains de squelettes énormes (franchement, j'avais trop peur à ce moment là, je faisais pas la maline !). En plus avec la lumière, un coup il est loin de toi et deux secondes après il est juste à côté. On ne traîne pas, le tunnel est court de toute façon. 



J'imagine que par la suite on rejoins le parcours du 5km qui lui est très sympa. On se balade à travers le parc Jean Drapeau avec des zombies qui courent de partout et qui nous font peur, des monstres en tout genres et en prime une superbe vue sur Montréal. Nous avons fais les 5 premiers km en 34 minutes car j'avais dit à Baptiste que je voulais le prendre cool mais au 7eme km je décide d'accélérer et de me mettre dans le rouge (ça reste une course après tout). Je serai à fond sur les 3 derniers kilos, on double des gens donc je suis pas mal contente et on profite. On rigole beaucoup, les zombies nous encouragent avec l'expression de course typiquement québécoise "Allez t'es capable, lâche pas". On passe une tente avec pleins de zombies comme vous pouvez le voir sur la photo puis on passe un pont et on se dirige vers l'arrivée. Sauf qu'il faisait pas mal nuit et je n'ai pas vu les tapis d'arrivée et quand je ralentis je dis "c'est terminé ?" "et oui on est sur les tapis". Je récupère ma médaille trop belle et un bon ravitaillement.








On passe la ligne d'arrivée en 1h05. Je suis 246/394 au scratch, 106/218 femme et 21/41 dans ma catégorie (20-29 ans). La course Apocalypse c'était vraiment fun ! Par contre je pense que le parcours du 5km suffit car sur le 10km il n'y a pas beaucoup d'intérêt au début, tout le fun de la course est sur les 5 derniers kilos.

Next step: 30km sur route des Microbrasseries le 9 novembre (je stresse !!!!!) 

1 commentaire

  1. Salut ! J'ai linké ton article sur la course Apocalypse car j'y ai participé et j'en ai aussi fait un article sur mon blog. Cool de savoir que d'autres français ont couru avec moi :)

    RépondreSupprimer