Je ne suis pas une routarde.


Oui je le dis haut et fort. 

Il m'a fallut plus de 3 ans de course à pied pour le comprendre. Je ne suis définitivement pas une routarde. Je suis une traileuse, une 100% pur trail qui aime les sentiers et les grands espaces. 
C'est long quand même 3 ans. Mais je suis passée par différentes phases qui m'ont fait clairement comprendre que la route, pour l'instant, je n'aime pas ça et je ne prend pas de plaisir.



Quand je regarde mon parcours depuis que j'ai commencé à courir - en novembre 2012 -, j'ai tellement évolué en trail, j'ai acquis une belle endurance et j'ai toujours cette envie de me dépasser sur des courses difficiles, avec du dénivelé et technique. Alors que sur la route je stagne. Je stagne car je ne m'entraine pas en fonction, je devrais plus travailler ma vitesse mais je ne le fais pas (l'hiver Canadien ne m'aide pas non plus), je devrais faire des séances au seuil mais je n'en ai pas la motivation. J'ai mal de partout dès que je cours plus de 15km sur la route car mon corps ne s'y habitue pas. Je m'entraine le plus souvent au Mont Royal et même si ce sont des chemins, cela ne ressemble en rien à du bitume. 
Je pense avoir aussi un peu laissé tomber la course sur route à cause de ces nombreuses douleurs que j'ai : douleurs sous les pieds, aux chevilles, aux genoux et aux hanches. Je n'ai pas envie d'avoir mal au bout de 10km, cela ne m'intéresse pas. Et j'ai aussi peur de la douleur qui va arriver. Je n'ai pas envie de devoir m'arrêter de courir 2 semaines après chaque course sur route car mon corps ne s'en remet pas. Car on dit que le trail c'est violent, surtout en descente mais la route je trouve que cela l'est plus encore. Du moins, mon corps me le fait bien ressentir. 

J'ai fait une seule fois un 10km depuis que j'ai commencé à courir. Un seul 10km en 3 ans, c'est pas beaucoup. Je pourrais en faire d'autres, j'aime bien ça pourtant. J'aime aussi le 5km, c'est court et violent et cela fait du bien de changer de temps en temps. Cela me rappelle que le court peut aussi nous apporter certaines sensations. De temps en temps je fais des semis, j'en ai fait deux cette année par exemple. M'ouais, bof, les sensations étaient mitigées, je n'en garde pas un formidable moment. Le semi hypothermie de Montréal était cool à tester par -30 en plein mois de février. Le semi marathon de San Francisco ne s'est pas du tout bien passé mais j'ai au moins pu visiter la ville. J'ai eu des douleurs dès le début et dans les descentes, mes genoux me faisaient bien mal. 
Je garde aussi un très mauvais souvenir de mon essai sur 30 km il y a de cela 1 an. Bon à ma décharge, j'étais malade et sous antibiotiques. Mon ventre m'a fait souffrir au bout de 15km et j'ai terminé avec deux tendinites qui partaient de sous mes pieds jusqu'aux mollets. J'avais envie de pleurer dès que je posais le pied au sol... J'ai mis 3 semaines à m'en remettre. 

Je m'en tiens donc à des petites distances et cela me convient très bien. 


Alors que j'ai déjà passé la distance mythique du marathon, 42.2km en trail plusieurs fois - 3 pour être précise -, je me rend compte que je ne suis définitivement pas prête à me lancer dans cette aventure sur route. Je ne suis pas prête et je n'en ai pas l'envie. Je n'ai pas envie de finir dans un piètre état et d'avoir mal de partout. Peut-être que si je trouve une solution à ce problème de pieds, je pourrai un jour courir un marathon sur route mais pour l'instant ce n'est pas le cas. 
Je n'ai pas non plus envie car je trouve que les sensations que nous avons en trail sont tellement différentes sur route. Les grands espaces me manquent quand je suis sur de la route, les parcours ne sont pas aussi beau qu'en montagne, la gestion de course est tellement différente même si dans l'ensemble c'est quand même plus facile de gérer sa nutrition sur marathon que sur trail car on y passe forcément moins de temps. J'ai aussi du mal à retrouver cet "esprit trail" que j'aime tant sur la route. Je trouve que c'est différent. 
Je comprend ceux qui préfèrent la route, ce sont des gens qui aiment la compétition, qui aiment se dépasser sur une distance plus longue ou battre des chronos... Quand à moi, je regarde tellement peu ma montre quand je cours. 
Je comprend aussi ceux qui n'aiment pas le trail, il faut être motivé pour se taper une montée qui va durer plus d'une heure et avoir mal aux quadriceps en descente. Il faut aussi accepter de marcher et ne pas avoir peur d'être seul pendant des heures (c'est sûrement du aussi au fait que je suis en fin de peloton à chaque fois !). Il faut avoir une bonne gestion de course pour éviter les maux de ventre et autres. 

Personnellement, je prend mon pied en trail ! J'adore les courses de montagnes, j'adore me tenir face au Mont Blanc et me dire que j'ai grimpé 1000mD+ et que je mérite cette vue, j'adore m'entrainer sur les petits sentiers en garrigue de Saint-Côme, à côté de chez moi en France qui sont l'équivalent des montagnes russes. Je n'aime pas aller courir sur le circuit Gilles Villeneuve à Montréal, je n'aime pas aller courir sur la voie verte à Nîmes. J'aime grimper, descendre, me salir, poser les mains quand il faut, me tordre les chevilles dans tous les sens, tomber, me relever... Mais surtout, j'aime m'arrêter sur une belle vue bien méritée après une grosse montée et me dire que je pourrai planter ma tente ici et y passer ma vie. 

Bref, l'aventure marathon ce n'est pas encore pour moi. Cela viendra peut-être un jour. Mais pas pour l'instant. En tout cas, je peux le dire, je ne suis pas une routarde. 

Je suis une marathonienne ... de montagne ! 




Une préférence route/trail ? 

24 commentaires

  1. J'ai beaucoup aimé ton article, on sent que la trail est ta passion !!! Je n'ai encore jamais essayé, j'attend d'avoir un meilleur niveau en course à pied, et ensuite côté accés, il faudrait que je prenne la voiture ect !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que si tu es en plein centre ville ce n'est pas forcément le plus pratique. Je te conseille vivement d'essayer même si tu veux avoir un meilleur niveau avant, je cours comme une tortue et cela ne m'empêche pas de m'éclater sur mes trails :)

      Supprimer
  2. Seul truc : " esprit trail " ça n'existe pas! c'est une vue de l'esprit. C'est une question de personnalité ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je te comprends tellement! Je commence ma vie de coureuse mais je sens déjà une forte préférence pour la trail. Moins monotone, plus connectée avec la nature... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement :)
      Je pense qu'après chaque aspect à ses avantages, c'est bien aussi de faire les deux surtout si on aime les deux. La route permet d"être plus compétiteur et de faire de la vitesse, le trail permet d'avoir des sensations différentes.

      Supprimer
  4. Je pense que je vais également m’y mettre au trail en 2016, je suis pour le moment en pleine préparation pour battre mon modeste record sur 10 kilomètres (57’00’’) sur une course au Pays Bas le 06 décembre et puis je vais devoir me chercher un autre challenge et comme je n’ai jamais couru de trail… Ton post me donne en tous les cas bien envie… Merci :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et au vu de ta préparation, tu vas sûrement le battre :) Tiens moi au courant mais j'espère vraiment que tu vas essayer le trail ... et peut-être devenir addict :p

      Supprimer
  5. Comme je te comprends!!! J'ai toujours vécu proche de la montagne et depuis que je vis en région parisienne cela me manque tellement! Je cours essentiellement sur piste mais je t'avoue que cela est juste par obligation, certes je ne déteste pas et puis avec mon travail et mes enfants pas trop le temps d'aller ailleurs..mais j'aimerai tellement me mettre au trail!!!!Je m'en rends de plus en plus compte, cela me correspond davantage que la course sur piste et puis avec mon opération du genou c'est carrément plus adéquat! Il y a un trail le 13 dec de 14km pas très loin de chez moi, j hésite à le faire ...J attends de savoir si j ai ma journée ou pas! Bonne journée Lunachacha!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine tellement ! Il y a une différence entre la région parisienne et la montagne :p
      J'espère vraiment que tu auras ta journée et que tu pourras y participer !
      Merci de ta visite en tout cas

      Supprimer
  6. Et puis quoi, parce qu'on court on doit se justifier de ne pas en venir au marathon? De la même façon que tout runner va passer par le semi...
    Je te comprends et te rejoins dans ton discours. A chaud le semi de Rimouski m'a dégoutté, puis j'ai pris un peu de distance et je me dis que ça a au moins le mérite de pouvoir se tester (mais pourquoi faire?). Ca abime tellement, j'ai mis un mois à retrouver mes capacités en course à pied, et même à les dépasser puisque semble-t-il que j'ai progressé. Tout ça pour dire que peu importe que l'on court sur route ou en trail, qu'on accroche un dossard ou non, le plus important c'est toujours de courir pour soi et de se faire plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me disais que je connais déjà la distance mais jamais sur route et cela doit être tellement différent sur route et en trail que cela me fait un peu peur de me lancer la dedans compte tenu des douleurs qui apparaissent dès le semi.

      Exactement, le plus important reste de se faire plaisir et de se dépasser, à sa manière et sur le terrain qu'on affectionne le plus. J'espère que tu es bien remise du semi de rimouski, l'hiver arrive et je n'ai vraiment pas la motivation pour ça. Aller courir par -20, je ne peux pas dire que cela me manque, mais je n'imagine même pas toi à Rimouski avec toute la neige en plus, au bord du Saint Laurent avec le vent.
      Brf, j'espère que tu aimes l'hiver :p

      Supprimer
    2. J'espère que j'aime l'hiver aussi parce que pour tout avouer je ne l'ai jamais passé ailleurs qu'en Normandie! Je vais travailler la fin de semaine dans une compagnie de traineau à chien cet hiver donc je vais de toute façon moins courir... Je ne devrais pas trop perdre en forme physique parce que le travail sera exigent mais je risque de faire une petite parenthèse en course à pied... Et puis je ne sais pas toi mais pour moi la course à pied répond aussi à un besoin de dépenser le trop plein d'energie de ma vie de sédentaire. J'aurais surement moins d'energie à revendre avec des semaines bien chargées! Bon courage pour l'hiver qui s'en vient! Et si ça te dit je passe par Montréal à la mi décembre, on pourrait peut être se faire une sortie!

      Supprimer
    3. Ca me ferait très plaisir pour la sortie, tiens moi au courant :)

      Supprimer
  7. Bonsoir Aurore,
    Je viens de découvrir ton blog, j'adore. Même si je dois je l'avouer je n'ai pas encore lu tous tes billets.
    Puis, je te poser une question concernant cet article :
    Je cours sur route depuis avril 2015, en décembre je déménage sur l'île de la réunion. Je pense me mettre au trail ce sera certainement le lieu rêvé.
    Après avoir regardé le calendrier des courses sur l'ile, j aimerai m' inscrire debut mars 2016 à mon premier trail 25km 790 metres de dénivelé. Actuellement, je cours tranquillement 17 kms en sortie longue sur route. J envisage 12 semaines de preparation pour ce trail.
    Penses tu que ce type de challenge soit réalisable ou est ce trop tôt pour me lancer ?
    Merci beaucoup et à très bientôt.
    Caroline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Caroline,

      Merci c'est gentil :)
      Pour ce qui est de ta course, je pense que tu peux te lancer. C'est dans longtemps, tu as le temps de t'entrainer et en plus si tu fais une prépa avec, tu vas arriver bien préparée. A ta place en tout cas je n'hésiterai pas. La question que je te poserai est : est-ce que tu veux la faire ? Si oui, fonce !!

      Au plaisir,

      Aurore

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour cette réponse ultra rapide. Ça fait plaisir !!!
      D' ailleurs tu fais exception, je côtoie quelques blogs, il m' est arrivé de laisser des com. sur un article que je jugeais pertinent et dans 9 cas sur 10 j' attends toujours une réponse donc merci beaucoup. Et chapeau !!!!
      Et oui, oui, oui je veux faire cette course. Je veux croire que j' en suis capable :)
      En tout cas, je ne manquerai pas de te tenir informé de mon évolution si cela ne te gène bien sûr.
      A très bientôt
      bonne continuation.
      Caroline.

      Supprimer
    3. Ca me fait plaisir :)

      Alors si tu en es capable, lance toi et oui tiens moi au courant !

      Bonne journée

      Supprimer
  8. Bonsoir Aurore,
    Je viens de découvrir ton blog, j'adore. Même si je dois je l'avouer je n'ai pas encore lu tous tes billets.
    Puis, je te poser une question concernant cet article :
    Je cours sur route depuis avril 2015, en décembre je déménage sur l'île de la réunion. Je pense me mettre au trail ce sera certainement le lieu rêvé.
    Après avoir regardé le calendrier des courses sur l'ile, j aimerai m' inscrire debut mars 2016 à mon premier trail 25km 790 metres de dénivelé. Actuellement, je cours tranquillement 17 kms en sortie longue sur route. J envisage 12 semaines de preparation pour ce trail.
    Penses tu que ce type de challenge soit réalisable ou est ce trop tôt pour me lancer ?
    Merci beaucoup et à très bientôt.
    Caroline

    RépondreSupprimer
  9. J'aurais presque l'impression de me lire, lol. Je me lance tout de même sur un marathon l'année prochaine, le premier et je pense le dernier, mais je veux ma médaille, ahah.

    J'espère un jour pouvoir te croiser dans mes montagnes, ou sur une course. Bisous Aurore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'on aura aussi l'occasion de se croiser un jour.
      Super comme défi, tu vas t'éclater.
      La bise

      Supprimer
  10. Salut, les talons son bien évidemment de rigueur. Cependant il ne faut pas oublier un détail, vous allez les porter tout au long de la soirée, vous allez surement danser avec et rester debout très longtemps.

    RépondreSupprimer
  11. Désolé, j'ai mis mon commentaire sous le mauvais article !

    RépondreSupprimer
  12. Comme je te comprends dans ces lignes. J'ai commencé à vraiment courir il y a 2 ans, et j'ai fait fait mon 1er trail l'année dernière de 17km, depuis j'allonge les kilomètres et les trails. J'adore les montagnes russes en pleine nature, la boue, les chemins sinueux. Comme toi mon corps n'aime pas la route et pour l'instant un marathon route ne me dit rien. Par contre pleins de projets, de decouverte de nouveaux trails et donc de paysage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Ahah ca y est tu es devenue accro toi aussi ! Bienvenue au club. Je te souhaite que des réussites pour tes projets et tes prochaines courses à venir. Merci de ton passage

      Aurore

      Supprimer