Soigner les bobos en course à pied

blessure course à pied

Cet article conclut la série sur la blessure en course à pied. Si cela vous intéresse, vous pouvez retrouver les articles gérer la blessure et éviter la blessure en course à pied sur le blog. Comme je vous le disais d'ailleurs dans l'article éviter la blessure en course à pied, je commence à devenir une pro des petits bobos (et des plus gros).
Je suis un peu passée par toutes les phases : tendinites, entorses, périostites et c'est tout mais c'est déjà bien assez. Le kiné (ou physio au Québec) est devenu mon meilleur ami, j'y passe de nombreuses heures et heureusement qu'il est là pour me réparer. Je pense donc pouvoir me permettre de vous donner quelques petits conseils si jamais vous veniez à vous blesser lors d'un entrainement ou d'une course ou tout simplement avec un faux mouvement. 

1 - L'entorse 

L'entorse c'est méchant. Cela m'est arrivé au détour d'un sentier lors d'un duo nocturne avec BB alors que je relâchais mon attention. Je n'ai pas vu la pierre en plein milieu du sentier, juste avant la petite descente et je me la suis prise. Ma cheville a tourné. La douleur est assez vive sur le coup mais s'estompe vite aussi. J'ai compris que je m'étais faite une entorse car j'avais mal mais j'étais capable de marcher. De toute façon je n'avais pas le choix car nous étions perdus en pleine garrigue et nous avions un bon km de marche avant de retrouver la route. J'ai donc marché avec une cheville qui a doublé voir triplé de volume et qui est devenue un peu bleue. 
J'aurai surement du aller à l'hôpital après mais je n'ai pas voulu car je savais que c'était juste une entorse (et pour tout vous dire j'avais un peu peur aussi). Je suis donc rentrée chez moi et on m'a strappé comme un saucisson afin de diminuer la cheville qui gonflait à vue d'oeil.

blessure course a pied


De ce que j'ai retenu d'une entorse de la cheville, c'est qu'il faut tout de suite appliquer la méthode GREC, c'est-à-dire : glace, repos, élévation et compression. 
  • La première étape est d'appliquer de la glace sur la blessure, pas directement sur la peau par contre mais avec l'intermédiaire d'un torchon ou autre. La glace va permettre de réduire l'œdème. 
  • La seconde étape est le repos. C'est assez évident, restez assis ou couché et évitez au maximum de vous lever et de marcher sur l'entorse. 
  • La troisième étape est l'élévation. Pensez à surélever votre cheville avec des coussins ou autre. 
  • Finalement, la dernière étape est celle de la compression via comme je l'ai fait par exemple, un strapping. 
Surtout ne pas appliquer de chaud sur une entorse. Après avoir fait la méthode GREC pendant plusieurs jours et avoir reposé votre entorse, je vous conseille vivement de prendre rendez-vous avec votre kiné pour des séances. Il va notamment faire diminuer la douleur et sur du long terme la faire disparaitre avec de la cryothérapie, des massages, électrothérapie. Puis, il va vous faire travailler la proprioception (entrainer votre cerveau et vos chevilles pour ne plus avoir d'entorse). Pour ce qui est de la reprise, attendez de ne plus avoir de douleur. Cela peut aller de 1-2 semaines pour une petite entorse à plusieurs mois pour une grosse. PATIENCE est le mot d'ordre.

De plus, pour l'entorse, Mathieu du blog Mat Running Field vous conseille d'appliquer l'huile essentielle gaulthérie et de l'élichryse pour les hématomes. Il nous confirme l'efficacité de ces produits. 

2 - La tendinite

Encore une autre blessure courante chez les coureurs. C'est douloureux !!! J'en ai déjà eu derrière le genou ou encore sous les pieds et les mollets. C'est d'ailleurs cela qui m'a valu plus de deux mois d'arrêt après L'UTHC 65km en septembre. La tendinite est une inflammation ou un endommagement du tendon. La plupart du temps, la tendinite n'est pas soudaine comme une douleur liée à l'entorse. Elle s'installe progressivement et on continue à courir dessus ce qui aggrave le problème. La tendinite a souvent des causes récurrentes chez bon nombre de coureurs : augmentation du kilométrage trop vite, efforts excessifs, mouvement soudain inhabituels, mouvements répétitifs...
blessure course a pied

Pour la tendinite, vous pouvez appliquer du froid dessus et surtout reposer votre tendon afin que cela ne se transforme pas en tendinite chronique et que vous récupériez 100% de vos capacités. Vous pouvez aussi prendre un anti inflammatoire (de préférence conseillé par votre médecin, de toute façon les anti inflammatoires vraiment efficaces sont sur ordonnance) afin de diminuer la douleur. Pour la tendinite, il sera important aussi d'aller faire un tour chez son kiné. Comme je le disais au début de l'article, le kiné est le meilleur ami du coureur. 

3 - Les périostites


Les périostites cela peut être assez douloureux aussi. Elles se situent généralement chez le coureur au niveau des tibias. La périostite est une inflammation affectant le périoste. Généralement, elle apparait un peu comme la tendinite soit avec une augmentation trop rapide du kilométrage ou encore des chaussures de mauvaise qualités... Si vous avez une périostite, une douleur au tibia va faire son apparition, généralement sur la face interne et la douleur se déclenche le plus souvent lors d'un effort physique, au repos elle s'atténue. Souvent aussi la périostite peut apparaitre car on court "mal" (par exemple si on est trop pronateur) ou encore car on change de surface de course. Le traitement ressemble aussi à celui de la tendinite soit prise d'anti inflammatoire si la douleur est persistante, glaçage au niveau de la zone de douleur, repos ou du moins réduction de l'entrainement. Il serait intéressant aussi de voir du côté des chaussures, voir si elles sont adaptées à notre foulée et peut-être aller consulter un podologue. 



blessure course a pied

Je tiens à préciser que je suis loin d'être médecin et que ce sont seulement des petits conseils pour "réduire" ou du moins supporter la douleur. Rien ne remplace un bon avis médical

Peu importe les petits bobos que l'on traine, il est important pour chaque de : 
- Reposer pour faire disparaitre et soigner la douleur 
- Reprendre en douceur l'entrainement 
- Consulter un kiné si la douleur persiste 
- Ne pas se bourrer d'anti inflammatoires
- S'auto masser : cela me fait énormément de bien notamment sur les tendinites et périostites


Des conseils à ajouter ? Des petits bobos à soigner ? 

4 commentaires

  1. Moi je te rajoute pour entorse et tendinites l'application de gaulthérie (huile essentielle) ultra efficace! Et l'élichryse pour les hématomes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je l'ai ajouté dans l'article avec un crédit vers ton blog :) !

      Supprimer
  2. Merci et les problèmes d'ongles bleu ça vous arrive aussi sûrement... Y a til une solution je n'en ai trouvé aucune ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas de solution pour moi, cela dépend vraiment des gens et des pieds mais aussi des chaussures que tu choisis !

      Supprimer