Courir au Mexique


Sur la même idée que courir à New York, un nouvel article voyage sur Courir au Mexique. Car j'ai eu l'opportunité de prendre quelques jours de vacances au Mexique à la fin de l'année 2015 et de fêter le jour de l'an sur place (comme tout bon Québécois qui se respecte, je suis allée faire un tour dans le Sud).
J'ai vraiment eu un gros coup de coeur pour ce pays et avec BB nous avons traversé le Yucatan, le Quintana Roo et Campeche. 3 régions en 8 jours, ce fut intense mais nous avons vu énormément de choses et visité de nombreuses villes et temples. Le dépaysement du début à la fin (sauf pour Cancun qui se rapproche de Miami au final). 
Donc bref, je me disais que cela pourrait être sympa de développer cette catégorie "voyage" sur le blog. Je vous ai parlé de courir à New York, courir à Montréal et maintenant je vous parle de courir au Mexique. Car j'aime prendre mes baskets en vacances et découvrir une ville où une place autrement. Partir faire un petit footing en amoureux et juste profiter et s'émerveiller devant des choses nouvelles.


Il faut savoir que nous étions dans la région la plus touristique du Mexique, à savoir le Sud, la péninsule du Yucatan. Même si nous avons emprunté des routes sans aucun touristes, dans la majorité des places où nous faisions escales, nous n'étions pas les seuls. C'était donc l'occasion de sortir les baskets et d'aller courir à Valladolid et Tulum. Valladolid est une petite ville très colorée avec beaucoup de mouvement, Tulum est en bord de mer et peut être très agréable pour un footing. 
Vous le verrez rapidement par vous même si vous vous y rendez, il fait quand même chaud au Mexique, même en plein mois de décembre et surtout dans les terres. Nous étions très bien à Tulum mais nous avons eu bien chaud à Valladolid, Merida et co. Surtout en venant de l'hiver Québécois qui avait déjà bien commencé. Nous sommes donc allés courir le matin assez tôt où le soir en fin de journée. 

Nous n'avons été embêtés par personne, les Mexicains sont très chaleureux et malgré le brouhaha continu, notamment à Valladolid, c'est toujours agréable de pouvoir sortir s'aérer l'esprit. Le Mexique est vraiment une terre accueillante, riche en couleurs et en dépaysement. C'est ainsi que je me suis retrouvée à monter en courant les ruines Mayas et je peux vous dire que ça monte sec ! C'est court mais les marches ne sont pas larges et sont très inégales au niveau de la hauteur. Avec un bon petit 30 degrés en pleine jungle et un magnifique soleil, je suis arrivée au sommet trempée... comme si je sortais de la douche. Par contre, pas de folie, je suis redescendue en marchant sur chaque. Je n'avais pas envie d'atterrir la tête la première en bas.


En tout cas, courir au Mexique n'est pas dangereux DU MOINS dans la péninsule du Yucatan, très fréquentée par les touristes. Je ne suis pas allée à Mexico ou plus au nord donc je ne sais pas comment sont les conditions là-bas. Mais avant de partir on m'a dit, "attention au Mexique" "c'est un pays dangereux".. Nous avons traversé de nombreux villages où nous étions les seuls, avons trainé jusqu'à minuit passé dans les rues des grandes villes et avons baladé de nombreuses heures et à aucun moment je me suis sentie en danger. 

Pour conclure, si vous avez l'occasion d'aller au Mexique, allez y car c'est un pays magnifique et qui mérite d'être connu et visité ! De plus, vous pourrez courir sans stress notamment dans la péninsule du Yucatan. Privilégiez le bord de mer si vous en avez l'occasion, c'est un peu le seul endroit où on peut y trouver de la fraicheur (surtout en hiver, en fin de journée ou le matin). En plus, le Mexique est connu pour les Tarahumaras, ce peuple Mexicain capable de courir des heures dans les montagnes de la Sierra Madre pieds nus ou en légères sandales. Christopher McGougall part notamment à la recherche de ce peuple afin d'en apprendre plus sur eux dans son livre Born to Run.


Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire