LUT by night 2016


Le 5 novembre, j'ai participé à la version nocturne du Lyon Urban Trail. C'était l'occasion de reprendre une course officielle après l'intégrale des Causses, de faire de la courte distance -12 km et 500mD+ - et surtout de découvrir mon quartier car j'habite sur les hauteurs de Lyon. Le départ n'était donc pas trop loin de chez moi et malgré la pluie diluvienne, je me suis motivée à sortir et à me rendre au départ de cette course.
Pour faire ces 12km et 500mD+, j'avais tablé sur moins de 2h et c'était mon objectif. Mais l'objectif principal était de prendre du plaisir et de voir l'état des jambes, deux semaines après l'intégrale des Causses.

Je vais donc récupérer mon dossard le matin au théâtre gallo-romain sous la pluie. On nous donne un brassard pour iPhone en guise de cadeau. Oui, bof. Je suis emballée mais sans plus, ce n'est pas un cadeau fou. Le soir avec Baptiste, nous nous rendons à pied jusqu'à la ligne de départ sous nos parapluies et mon sac poubelle qui fait office de protection. Le départ est donné à 19h15 mais ma vague ne partira pas avant 19h40, de quoi bien se refroidir sous la pluie. Néanmoins, l'ambiance est bonne entre les coureurs et avec la musique de départ et je passe sous l'arche dans la vague numéro 5, soit l'avant dernière vague. 


J'allume rapidement ma frontale même si on y voit très bien et je m'élance à plus de 10km/h sur cette partie descendante. Le début de la course est simple même s'il faut slalomer entre les gens pour trouver sa place. Attention à ne pas glisser aussi sur la route mais heureusement j'ai mis mes Saucony de trail et je ne regrette pas car elles sont légères, elles s'adaptent quand même bien à la route et surtout elles ont une super accroche qui va me permettre de doubler dans la descente de la Sarra... Mais nous n'en sommes pas encore là. 
Un petit coucou à Baptiste et nous descendons direction les quais avant de se retrouver dans les pavés du vieux Lyon. C'est vraiment très joli, on passe sous le funiculaire qui monte à Fourvières. Je maintiens mon bon rythme même si je me fais doubler par pas mal de coureurs. 

On attaque ensuite la première et vraie montée de la course, celle de Choulan. Je marche sur un bon rythme mais je marche et je m'étonne de l'état de mes jambes. Je m'étonne aussi du niveau des coureurs qui sont tous à la course dans cette montée. Ce n'est pas une montée énorme mais on prend 150m de dénivelé et ma vitesse moyenne diminue rapidement. Cependant, je maintiens mon rythme et je relance sur le plat et en descente. On se retrouve vite au sommet avec les autres coureurs et cela permet de relancer sur cette portion de plat, avant de mieux descendre pour remonter. Il pleut tellement, nous sommes trempés et je cours la tête vers le sol car j'ai de l'eau dans les yeux. Je commence à avoir mal au cou mais heureusement, ce ne sont que 12km. 


Ces 12km sont violents car il n'y a aucun moment de repos. Après avoir descendu, on remonte par une montée très courte mais sèche que je connais bien puis vient le ravitaillement au km 4,5. Quasiment pas d'arrêt pour moi si ce n'est pour prendre une pâte de fruit et je continue ma route. Je croise Baptiste puis on alterne descente et montée avant de descendre à nouveau puis de remonter au niveau de l'observance. Je re-croise Baptiste et nous attaquons la grande descente jusqu'aux quais. Parfait pour faire monter sa vitesse : c'est une route à virages, sans aucune difficulté. Il y a de la place pour doubler et accélérer. 


La remontée sera cependant terrible ! Des escaliers à n'en plus finir, à me couper les jambes et à me provoquer des débuts de crampe aux mollets. Moi qui ne fais jamais d'escaliers, je suis au bout de ma vie et mon coeur est dans ma gorge. 100m de dénivelé d'escaliers. Je me fais doubler en masse, je suis à l'agonie. J'essaye quand même de tenir un rythme de montée correct pour ne pas perdre trop de temps et j'arrive enfin au sommet, après avoir trainé la langue et perdu mes jambes dans cette montée terrible qui m'a coupé mon rythme. La suite c'est la descente et la montée de la Sarra, dans un parc et dans la boue. Une descente assez raide mais qui va me permettre de doubler pas mal de coureurs car l'accroche de mes chaussures est fantastique et je ne glisse pas comme les autres en chaussures de route. 


En bas de la descente de la Sarra, c'est une ambiance de fou qui nous attend et qui est organisée par courir à Lyon (il faudra vraiment que j'essaye une sortie avec eux). Puis, vient la montée de la Sarra et ses fameux escaliers - encore et toujours des escaliers -, cependant ils sont bien moins raides que les précédents et cette montée passera plus facilement car je ne me fais pas doubler. Au sommet, cela sent la fin mais il faut encore s'accrocher. On passe sur la plateforme qui donne une belle vue sur la basilique puis on va descendre à nouveau par des escaliers pour ensuite remonter par la route jusqu'à ce que j'appelle la tour eiffel. Cette période est pas mal pour moi, je double du monde dans la descente et la montée, les jambes suivent bien et Fourvières se rapproche. On passe vraiment dans des coins très sympas qui sont ouverts pour la course comme le fort de Vaise. 


Le dernier km de la course est vraiment beau car on passe sous la basilique tout en ayant une belle vue sur Lyon et la colline de Fourvières. La fin n'est pas technique et c'est plutôt roulant. Je déroule donc jusqu'à la ligne d'arrivée et passe sous l'arche en 1h58. Contrat rempli ! À l'agonie mais contente, j'arrête ma montre et je vais me ravitailler car je suis gelée, il pleut des cordes et j'ai transpiré comme pas possible donc je suis trempée de la tête aux pieds et les pieds pleins de boue. 

Le LUT by night est une course super sympa. Malgré la pluie, nous avons passé un très bon moment et j'ai beaucoup aimé le parcours cassant et qui alterne montées et descentes, escaliers ou pas. Un parcours qui permet de se rentrer un peu dedans et de s'arracher. Je termine en 1h58, 3648/3800 au scratch, 1279/1373 en femme. Depuis le 1 novembre 2016, je suis devenue senior, c'est donc terminé pour moi les podiums comme au Festival des templiers en espoir. Une belle partie de ma vie en course à pied se termine avec plusieurs podiums (5-6 fois première espoir dont 3 fois à monter sur le podium pour recevoir une coupe). Je rentre maintenant chez les grands. 
Un peu déçue de mon classement. J'étais partie sur une base de 2h car l'an dernier selon les résultats, il y avait encore beaucoup de monde au-dessus. Mais je me console en me disant que beaucoup de personnes ne sont pas venues à cause de la pluie et que deux semaines après un 65km, je m'en suis quand même pas trop mal sortie. En tout cas, vous me verrez au départ du Lyon Urban Trail sur la version de jour l'an prochain. 

A très bientôt les amis !




11 commentaires

  1. Merci pour ton compte rendu, et bravo pour ton temps !! J'aimerais beaucoup faire cette course l'année prochaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Diane ! Course très sympathique :) Tu devrais aussi faire le LUT de jour qui emprunte un peu le même parcours

      Supprimer
  2. j étais sur le 26km, c était tout aussi épique !!!! et pour moi une belle chute dans la descente de la sarra. Mais a refaire, au sec si possible ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Épique, c'est le mot sous cette pluie diluvienne. Bravo pour ta course malgré la chute, effectivement c'étant très glissant du côté de la Sarra. Bonne récup alors :)

      Supprimer
  3. Bravo à toi pour cette belle course et pour ton courage :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rohnny de ta visite et ton gentil commentaire :)

      Supprimer
  4. c'est génial d'avoir pu faire cette course (qui avait l'air assez casse patte !) peu après l'intégrale des causses :) jamais testé le trail urbain (pourtant on en a un a Nimes depuis l'an dernier), les escaliers ont l'air de faire mal ^^Jolies photos de la ville de nuit en tout cas !
    Et oui c'est clair que quand on passe senior on arrête sa collection de coupes... C'est pas demain que je refais un podium première place sur un semi ^^
    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis vraiment contente, la récup se fait lentement mais surement ! Je suis contente :)

      Effectivement, il y a le nimes urban trail et il parait qu'il est très sympa, je te conseille de le faire si tu peux. J'ai vu toi que tu reprenais en douceur et tu as bien raison, le plaisir avant tout. Je serais a l'hivernatrail en décembre sur le 17 et toi ? Si cela te tente, on peut aussi se faire une petite sortie de 5-10k en off pendant les vacances de Noel sur les sentiers de St comme.

      Effectivement, plus de podiums ... La gloire est terminée ahah

      Merci de ton passage et à bientôt :)

      Supprimer
  5. Une petite sortie de 5-8K me tenterai bien a noel effectivement ! Je suis un peu en mode tortue pour le moment c'est pas le top mais ça serait avec plaisir :D par contre je ne serai pas a l'hivernatrail cette année, pas assez de prépa, je n'ai pas couru plus de 8km depuis ma reprise et c'est encore fragile :) Si tu veux on se contacte sur instamessage pour s'organiser ça :) Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez bah je te contacterai et on pourra aller courir ensemble :) (tortue, tu sais, si je cours du 8 min au kilo en trail c'est le bout du monde :p ) ahaha

      On se tient au courant !

      Supprimer