Nimes Urban Trail


Le Nimes Urban Trail (qu'on appelle aussi le NUT) c'est un peu la course que je ne pouvais pas manquer cette année. D'origine Nimoise, j'ai passé 19 ans dans cette ville, de ma naissance jusqu'à mon déménagement au Canada. Je connais ses ruelles par coeur, il n'y en a pas une seule que je n'ai pas exploré. J'ai passé toute mon enfance et mon adolescence ici et même si je ne compte pas y vivre plus tard, j'aime bien revenir de temps en temps et m'y balader. C'était donc l'occasion parfaite avec le NUT pour découvrir ma ville sous un autre jour.
J'opte pour la formule 10km et 200mD+, parfait car je suis en reprise sérieuse depuis janvier et pour l'instant je ne fais que des petites distances (10-13km) pour travailler la vitesse. Cependant, vous pourrez aussi vous amuser sur un 18km et un 27km (mais il parait que le 27km est long...).


Je me retrouve donc au départ du NUT en ce samedi 19 février et nous sommes vraiment nombreux. Arrivée rapidement, je décide de me placer dans la vague 1 car je n'ai pas envie d'attendre avant de partir et cela ne me dérange pas de me faire doubler. C'est assez marrant car Nîmes est une ville romaine et qui est plutôt bien connue pour ses arènes, sa maison carré et la tour magne, il y avait donc des personnes déguisées en gladiateurs de l'époque. L'ambiance est vraiment bonne, on voit que c'est une course « populaire » et qui attire du monde, des coureurs réguliers comme d'autres plus occasionnels, qui se lancent un défi pour l'occasion et le courent entre amis/famille.

Photo Facebook course 


Le départ est donné et ca part sur les chapeaux de roues devant. Étant donné que je ne me suis pas trop échauffée, je préfère partir sur un petit rythme au sinon je vais rapidement le payer. Nous longeons les quais de la fontaine puis nous prenons la direction des arènes et du centre ville de Nîmes. Pour le coup, nous sommes assez serrés dans les ruelles qui ne sont vraiment pas larges. Je me cale sur mon rythme très tranquille, je me fais un peu doubler mais ça va. Nous descendons en direction des arènes et c'est toujours sympa de passer dans ce monument historique datant de 90 avant JC, les gens crient en entrant dans les arènes et les gladiateurs sont là pour nous accueillir.  J'augmente un peu mon rythme maintenant que je suis plus « chaude » et pour l'instant le parcours est très roulant. Il va rapidement nous amener sur les hauteurs de Nîmes, sur une petite colline, celle de Mont Duplan. Je marche rarement et j'essaye de tenir un rythme correct mais ce n'est pas facile avec les escaliers et nous sommes très nombreux pour des petites ruelles. Nous enchainons une succession de côtes sèches mais courtes avec des descentes plus longues qui permettent de relancer.





J'ai vraiment chaud avec mon t-shirt à manches longues et je n'ai pas pris de quoi boire, il n'y a pas de ravitaillement sur cette course. Tant pis, je boirais à l'arrivée. Le parcours me casse un peu les jambes et le rythme surtout au niveau de la montée vers l'université Vauban, je marche car je suis un peu cuite. Mais le coin est super sympa et je ne connaissais pas du tout ces ruelles colorées. En plus, avec le soleil c'est tout mignon et je me fais plaisir à découvrir de nouveaux coins de cette ville que je connais tant. 
Les 10km passent à une allure folle et je me retrouve vite au sommet de la tour magne pour la dernière descente avant d'enchainer sur la dernière montée dans les jardins de la fontaine, ponctuée de marches. Je marche mais beaucoup de coureurs courent, je n'aurais pas le record de la montée et je ne comptais pas le tenter :P J'arrive quand même rapidement au sommet et je prends la descente avec les autres, direction la ligne d'arrivée quelques mètres plus bas. Une dernière petite descente d'escaliers, le sprint final et je passe sous l'arche en 1h12 pour 10km et 280mD+. Très contente de ma course et de mon rythme !





J'essaye de me frayer un chemin et je mettrais plus de 10 minutes à sortir de la foule pour me rendre au ravitaillement qui est plein à craquer. On nous remet des éco-cups bien moches (on ne va pas se mentir) et je me dis que c'est dommage de ne pas avoir un souvenir aux couleurs du NUT mais nous avons déjà eu le bonnet Odlo qui est un super cadeau. Un autre sujet qui fait couler de l'encre est le fait que Daunat soit partenaire de la course, personnellement cela ne m'a pas dérangé car j'ai gagné pleins de sandwichs qui m'ont fait mes repas la semaine suivante ;).
J'ai beaucoup apprécié la course que je recommande chaudement pour l'organisation et les bénévoles, le parcours est sympa et je me suis régalée sur le 10km qui était bien suffisant pour moi. C'était une autre manière de re-découvrir cette ville que j'ai quitté depuis 4 ans maintenant tout en prenant du plaisir via ma passion.

A très bientôt les amis ! 

Ps : l'intégralité des photos proviennent du Facebook de la course :) 

2 commentaires

  1. Superbe course on dirait, ca donne envie de venir la faire. Bravo à toi.

    RépondreSupprimer
  2. C'était vraiment sympa ! :) Je ne pense pas que ca vaut le coup de se déplacer de Belgique mais c'est cool comme course quand même

    RépondreSupprimer