Rando course à la Jonction - Chamonix


Avec BB, nous nous sommes lancés dans un gros morceau lorsque nous étions sur Chamonix : une rando course jusqu’à la jonction, aux pieds du Mont Blanc entre le glacier du Taconnaz et le glacier des Bossons. Une randonnée difficile nous attendait puisque le ratio était le suivant : 15km et 1500mD+. De quoi bien piquer les jambes. Néanmoins, j’étais bien excitée à l’idée de réaliser ma première montée de 1500mD+. Autant j’ai déjà couru plus du double en course, autant je n’ai jamais monté aussi longtemps et sur une si courte distance (7km). 

Nous avons donc abordé cette sortie avec tranquillité et nous avions même prévu les sandwichs au sommet. Presque comme une randonnée en fait. Nous sommes partis au niveau du tremplin à ski de Chamonix, un peu plus haut que le télésiège du glacier des Bossons. On peut s’y garer facilement et surtout l’accès est gratuit. Le début de l’ascension n’est pas difficile, même si la pente est un peu raide. On est en sous bois, au frais et le chemin serpente en virages dans la montagne. Nous avons mis environ 45 minutes pour faire ce premier bloc et se rendre à l’arrivée du télésiège des Bossons. Vous pouvez aussi vous éviter cette étape en prenant le télésiège. Cela vous retire environ 300mD+ il me semble ce qui n’est pas négligeable. Nous avons préféré la seconde option, surtout pour une raison de finance car le coût du télésiège n’est pas donné. 


La seconde partie après le télésiège des Bossons grimpe encore mais la route reste quand même roulante et surtout en sous bois. Ce n’est seulement après 1h20 de montée que l’on commence à avoir des points de vue sur les glaciers. C’est juste magnifique, surtout avec le Mont Blanc au dessus de nous. On grimpe facilement jusqu’au chalet des Pyramides, situé à 1895m d’altitude puis on fait un premier break après avoir fait la moitié du dénivelé. Déjà 750mD+ en 1h40 et je me sens bien, je suis contente de mon rythme. La vue qui nous est offerte sur le glacier est juste magnifique et je me régale, BB aussi. Une petite pause compote et c’est reparti. 



La troisième partie du parcours se corse car la pente devient beaucoup plus raide et le chemin qui était assez facile devient technique. On passe dans plusieurs sections à l’ombre qui sont bien boueuses et humides. Malgré cela, le chemin est quand même bien entretenu via des marches en bois. Attention à ne pas glisser. Le sentier est bien plus raide et je pousse constamment sur mes bâtons et forcément mon rythme diminue mais nous ne sommes pas dans une compétition et cela ne nous empêche pas de doubler de nombreux randonneurs. On sort enfin de la foret une bonne fois pour toute et on se retrouve face à un spectacle majestueux : Le Mont Blanc, qui n’a jamais été aussi proche de nous. 



La dernière section pour monter (je dirai les 300-400 derniers mètres de dénivelé) est très technique avec des passages où il faut presque escalader pour monter, un peu galère avec les bâtons mais ça passe. Je souffre sur ces derniers mètres car c’est la première fois que je fais une montée aussi longue mais je m’accroche. La jonction arrive plus vite que prévue et nous nous retrouvons devant un spectacle magnifique, à la jonction entre le glacier du taconnaz et des bossons, le Mont Blanc en face de nous. Un moment juste inoubliable. Indescriptible. Malgré la difficulté de la randonnée, il y a du monde à la Jonction et nous en profitons avec BB pour se faire une pause et se ravitailler. On se pose au soleil (bonjour les coups de soleil après) et on profite de la vue, ce n’est pas tous les jours que nous avons la chance d’être ici donc il faut emmagasiner. 


 La descente se fera en marche – course quand le terrain n’est pas trop technique mais sur un rythme très léger après les sandwichs ingurgités sur la fin. Le genou ne couine pas avec la genouillère et nous accélérons sur la fin et arrivons cramés comme jamais en bas après cette longue descente de 1500mD- . De quoi bien casser des fibres et se détruire les quadris !
Une magnifique balade que je vous recommande fortement ! Comptez quelques heures pour la faire, voir une bonne journée si vous le prenez tranquille. 

A très bientôt les amis ! 







2 commentaires

  1. Des paysages qui laissent réveur et des tracés technique, c'est parfait !
    Merci de partager ce genre de rando :D

    RépondreSupprimer